Rechercher

Quel nécessaire à avoir sur soi pour le dépannage en voyage ?

Dernière mise à jour : 24 juil. 2021

Bonjour à toutes et tous,

aujourd'hui nous voulions consacrer un article sur un sujet qui revient souvent, à savoir "Que doit-on emmener dans une trousse à outils lors des voyages".

Evidemment le sujet ne saurait être exhaustif, chaque utilisateur aura sa propre expérience et agrémentera au fur et à mesure des années selon les problèmes rencontrés.

Il s'agit donc ici de vous présenter ce qui - à notre avis - sera indispensable pour palier aux situations les plus fréquentes, que cela soit pour la moto, ou pour le motard.

Et n'oubliez pas que c'est pour SE dépanner, mais aussi dépanner les autres, soit ceux avec qui on roule, soit un motard en panne au bord de la route. On est tous solidaires ;)



Les idées que nous présentons ici sont ce que nous emmenons systématiquement avec nous, à titre personnel, sur les balades routes ou offroad. Cela constitue "notre" pack de base, constitué au fur et à mesure des années et des galères rencontrées, mais toujours en évolution au gré des soucis ;)


N'hésitez pas à donner vos idées et votre expérience en commentaire de cet article ;)


 


Mais avant de commencer, comment emmener tout ça ?

Plusieurs possibilités existent, selon sa moto et la place disponible, son budget, et ses besoins. On réfléchira différemment à ce que l'on emmène et la façon de l'emmener selon que l'on sera sur un hypersport à l'espace limité, ou sur un maxi-trail et ses possibilités gigantesques de stockage.

  • Le sac dédié : Personnellement c'est la solution que nous adoptons actuellement sur la #ktm990adventure . Une sacoche souple multifonction, arrimée sur le porte paquet arrière (qui sers aussi de support de top case pour les balades routes, et dans ce cas la sacoche va dans le top case). Il en existe de toutes les tailles, tout type, à partir d'une quinzaine d'euros, jusqu'à plusieurs centaines. La fixation se fait par des sangles qui le compriment, et donc il s'adapte au volume du chargement. Un sac #Kriega US-10 pour l'exemple :

Sacoche KRIEGA US-10
  • Le Tool Tube universel : Vous le retrouverez dans notre boutique pour une quinzaine d'euros. Il s'agit d'un tube, avec un bouchon vissé et son joint d'étanchéité, de 40cm de long pour 10cm de diamètre. Il permet d'emmener énormément de matériel. Pour vous donner une idée plus précise, sa taille interne permet d'y ranger une bouteille de vin (oui on aime le vin aussi, d'Ardèche évidemment ...). Deux pattes de fixation permettent de le fixer presque n'importe où avec un peu d'imagination. Il sera bientôt utilisé en remplacement du sac sur notre KTM, et restera donc à demeure dessus.

Tool Tube Mecastore.fr
  • La Tool box rigide fermée à clé : Touratech en tête, Givi le talonne, et d'autres marques s'y mettent. Il s'agit d'une boite à outils dont le capot ferme à clé. On la retrouve le plus souvent sur les maxi-trails, fixée derrière un support de valise latérale du côté où il n'y a pas de pot. C'est la solution que nous utilisions sur la précédente moto, une BMW #r1200gslc . Présentant l'avantage d'être plus sécurisé que les précédentes solutions, il a l'inconvénient de son tarif, comptez à minima une centaine d'euros selon les marques, et de sa faible universalité, n'espérez pas le fixer facilement sur autre chose qu'un maxi-trail. En exemple la boite #Touratech sur une #R1200GS :

Boite outils Touratech sur R1200 GS BMW
  • Il existe encore beaucoup d'autres solutions, sacoches de garde boue avant pour les #enduros, sacoches de crash bar pour les trails et maxi-trails, dans tous les cas nous vous déconseillons totalement l'utilisation du sac à dos pour cette fonction. Déjà cela fait du poids sur le dos, et en cas de chute ce n'est vraiment pas recommandé d'avoir des objets rigides sur soi.






Cela étant dit, QUOI emmener ? les idées de base :


  • Une trousse de premier secours. C'est vraiment la base indispensable. Pour des petits bobos comme pour des choses plus graves. Celle que nous proposons dans le shop (6,99€) propose des pansements, des bandages dont un grand pour immobiliser un membre fracturé (avec notice), un garrot, des compresses, des pads antiseptiques, une pince a épiler, etc ... A titre perso nous y rajoutons deux choses : du liquide physiologique pour les yeux, et un tout petit tube de crème pour les contusions. En cas de chutes cela permet d'apaiser les douleurs et de reprendre la balade.

  • De l'outillage de base, si tout n'est pas déjà fourni avec votre moto dans sa trousse dédiée. Quelques clés et douilles, des embouts et un tournevis, ou pour se simplifier la vie, un petit coffret comme celui-ci (24,99€) contenant tout, dans un boitier antichoc.

  • Scotch américain (aussi appelé Gafer ou scotch tressé). Inutile d'emmener un rouleau complet, sauf si votre pilotage est vraiment "créatif". Un morceau que vous enroulerez autour d'une cale en bois par exemple, de quelques mètres de longue, fera l'affaire. Dans tous les magasins de bricolage et les grandes surfaces pour quelques euros.

Scotch américain
  • Colliers rilsan (moins de 3€) : Indispensable à ne pas oublier. Avec ça + du scotch américain, vous réparez facilement 80% des soucis, et ça vous donne un style McGyver au bivouac ou au bar le soir. Cela ne prend pas de place, et ne pèse presque rien, prenez-en en quantité. Nous on les propose en deux longueurs et même en couleur :), mais vu qu'ils s'attachent entre eux, les possibilités sont infinies.

Collier de serrage rilsan Mecastore.fr 2.99€
  • Visserie + fusibles + raccords électriques rapides. Une petite quantité de vis de 6 et 8 avec rondelles et écrous, quelques fusibles de chaque puissance, et quelques clips rapides électriques, ca sert plus souvent qu'on ne le crois, et ça évite de cannibaliser les vis de sa propre moto (ou discrètement celle du copain).

  • Kit de réparation de câble (8,99€) : Si un câble d'embrayage ou d'accélérateur casse, c'est en général la fin de la balade. Pour peu que vous soyez un peu bricoleur, c'est pourtant pas grand chose à réparer. Au fond de votre trousse à outils, un petit kit de réparation de câbles ça ne prend pas de place du tout, et ça permet de repartir. Et vous changerez le câble pour un neuf tranquillement en rentrant chez vous.

Kit de réparation de câbles Mecastore.fr 8,99€
  • Pince multifonction (9,99€). Ca sert à tout. couper, pincer, plier, taper, décapsuler, et plus encore. Nous on la propose en mode voyage à pas cher et tout petit, mais vous pouvez aussi aller voir chez #Gerber ou #Leatherman, les leaders du genre. Dans des matériaux nobles comme le titane, c'est un investissement certes important, mais qui dure une vie ou presque ...

Pince multifonction de voyage Mecastore.fr 9.99€
  • Couverture de survie. Là on ne vous fait pas un dessin et on vous souhaite de ne pas avoir à vous en servir. Mais pensez à en avoir une. Ca se vend partout pour 2€, et ca prend pas de place. Et si ca ne vous sers pas à vous mais à un camarade, ça fera l'occasion de prendre une photo de lui façon burrito, et rien que pour ça ça vaut le coup.

Couverture de survie
  • Bombe anti-crevaison ou kit de réparation par mèches. Car crever peut vite être une galère ou la fin d'une balade, et ca serait dommage vu la facilité avec laquelle on peut réparer de nos jours, pour un faible investissement. Là aussi, ça se trouve partout, pour pas très cher. Attention la bombe anti-crevaison ce n'est pas universel, elle ne réparera pas 100% des crevaisons, mais elle a l'intérêt d'être vraiment pratique à mettre en œuvre et fonctionne aussi sur certaines crevaisons de chambre à air.




Et pour aller un peu plus loin :

  • Démonte-pneus. Si vous roulez en chambre à air par exemple. Et/ou si vous faites du offroad. Pouvoir démonter le pneu peut être indispensable. Là encore, plusieurs marques, plusieurs tailles, plusieurs modèles existent. Et à tous les prix. En règle générale chacun à son avis sur les démonte pneus. A titre perso nous avons investi dans des #motionpro que nous vous proposerons bientôt dans le shop. Parmi les plus cher, mais aussi les plus pratiques.

  • Compresseur. Pour la même raison que les démonte pneus. Réparer c'est bien, mais regonfler c'est mieux. A une époque, un compresseur c'était forcément encombrant et pas très pratique. Il fallait une alimentation électrique suffisamment puissante sur la moto, donc ça excluait les trop petites cylindrées, aujourd'hui nous avons vécu une révolution. Les petits compresseurs autonomes rechargeables sont légion, on en trouve un peu partout, pour des prix allant de 30 a 50€. Tous ont leurs avantages et leurs défauts, à titre perso nous utilisons le modèle de la marque Xiaomi. Rechargeable par USB, écran digital, encombrement réduit, bonne autonomie. Idéal aussi pour dégonfler / regonfler lors de sessions offroad en maxi-trail.

  • Paracord. Déjà c'est un joli mot. Ensuite ça coûte littéralement rien. Et enfin ca dépanne tellement. Quelques euros pour quelques mètres, si vous êtes motivé vous en faites un bracelet que vous laisser sur ou dans la moto (ou que vous portez pour assumer votre coté baroudeur de l'extrême avec le collier en dent de requin). Et le jour où vous en avez besoin, vous avez plusieurs mètres de corde à dispo. Exemple avec la perte d'une sangle de la sacoche de réservoir, remplacée pour toute la fin du voyage par de la paracord. Dans la même sortie, un autre bout de paracord aura servi à réparer le sac à dos d'une camarade dont la sangle s'est arrachée.

Réparation par de la paracord sur la KTM 990 Adventure Mecastore.fr
  • Une grosse sangle. Pour se sortir ou sortir les copains d'une mauvaise passe, d'un embourbement, etc ... Le cliquet n'est pas obligatoire évidemment.

Sangle cliquet universelle
  • Gants en latex. Oui parce que remettre les gants de moto avec les mains sales ... c'est pas forcément top. Une paire de gants en latex et c'est réglé.

Gants latex
  • Lingettes nettoyantes. Pour la même raison que ci-dessus, un coup de nettoyage et on peut remettre les gants plus sereinement. Multi usage, y compris pour la moto par exemple (gras, huile, etc...). Elles existent en tout petit conditionnement très pratique.

  • Scie à main, pour la jouer bûcheron. Là on parle aux enduristes ou amateurs de offroad qui veulent anticiper la chute d'un arbre qui bloque le passage. Et c'est pas bête, parce que ça arrive souvent, et parfois ce n'est pas contournable. Et avouons que ça a du style de couper un arbre pendant une sortie moto.

  • Un tire-bouchon / décapsuleur. Inutile de vous faire un dessin.

  • Pâte bi-composant de réparation. Aussi appelée Soudure à froid, c'est une pâte inerte composée de deux couches. Elle permet de réparer un trou dans un carter, reboucher un radiateur, ressouder un support de valises, ou tout autre type de réparation d'un corps métallique sur la moto. Il n'y a qu'a prélever un bout de pâte, de bien le malaxer pour que les deux composants s'amalgament en chauffant, puis de l'étaler sur l'endroit à réparer. En refroidissant elle durcit et saura vous sauver la mise; De plus, c'est très très compact. Cela se trouve partout, pour moins de 10€ en moyenne, disponible pour l'acier, de l'aluminium, ou en version plus ou moins multifonction.






Pour conclure :

Dites vous une chose, il vous manquera toujours ce dont vous aurez besoin.

D'où l'intérêt d'avoir du matériel multifonction qui fera bien un peu tout.

Inutile de vous surcharger, inutile de dépenser une fortune. Avoir le full set Facom c'est chouette, mais vous ne vous servirez pas de tout, et vous prenez le risque de perdre des outils chers.



 



Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire,

si vous voulez en discuter, même chose, et si vous voulez agrémenter de votre expérience et de vos idées, et bien même chose ;)


 

Et si vous avez envie de participer à ce blog en rédigeant votre article sur un sujet qui vous intéresse autour de la moto sous toutes ses formes, n'hésitez pas à nous contacter via notre site http://www.mecastore.fr , ou par mail : mecastorefrance@gmail.com

2 commentaires